Top 10 des trucs à voir et à faire en Italie pour sortir des sentiers battus

1. Visiter Urbino

La ville de naissance de Raphaël n’est pas le plus connu des joyaux italiens. Coeur de la Renaissance en Italie, Urbino, surnommée l’Athènes de l’Italie est une merveille de l’Italie centrale, bâtie sur des collines depuis lesquelles le panorama change. On n’a jamais deux fois le même point de vue sur Urbino ; c’est Montaigne qui le dit. En plus du palais ducal et de la cathédrale, on pourra visiter la maison où Raphaël est né et la Galleria Nazionale delle Marche dans laquelle plusieurs toiles de maîtres (Raphaël, évidemment, mais aussi Titien ou Uccello) sont exposées. Et puis en une demi-heure, on peut se retrouver sur les plages de l’Adriatique.

2. Le parc des monstres de Bomarzo

A quelques kilomètres de Rome se trouvent la petite localité de Bomarzo, célèbre pour ses jardins édifiés au cours de la Renaissance. Au milieu de la verdure, des statues de monstres bizarres s’élèvent, tout droit sorties d’un Enfer de Dante teinté de mythologie bizarre. Porte de l’ogre, Hercule râblé et maisons penchées. Un des lieux les plus étranges d’Italie.

Crédits photo (creative commons) : Roberto Fogliardi

3. Baïes, cité engloutie

Au Nord de Naples se situait autrefois une station balnéaire prisée des patriciens romains. Le terrain volcanique s’est affaissé et, désormais, la station balnéaire est à demi-engloutie, se présentant comme une Atlantide accessible. En plus des monuments que l’on peut visiter sans savoir nager, les plongeurs pourront découvrir des vestiges sous-marins dans une ambiance digne des meilleurs films de trésors.

4. Un trek sur les traces du loup et de l’ours dans les Abruzzes

Le parc national des Abruzzes abrite des ours, des loups, mais aussi des chamois, des cerfs, des chevreuils, des aigles royaux, des lynx et d’autres animaux un peu moins classes mais tout aussi cool. Dans un décor super beau, on peut se faire une belle randonnée sans trop espérer croiser les loups, lesquels disposent de leur propre zone réservée (vous n’aimeriez pas qu’on débarque chez vous à l’improviste). Depuis le refuge de Forca Resuni se dévoile un panorama exceptionnel sur tout le parc.

5. Parme, porte d’entrée pour un voyage gastro et culturel

Parme est une ville d’art et d’histoire. Le jambon de Parme et le parmesan, comme leurs noms l’indiquent, viennent de là. D’ailleurs, on trouve un musée pour chacun de ces deux patrimoines dans la province de Parme. Mais on peut aussi profiter de l’offre culturelle de la ville et notamment de la galerie nationale et du dôme roman, un des lieux de culte les mieux conservés de l’architecture romane.

6. Le musée du cinéma de Turin

Le musée national du cinéma de Turin fête ses 20 ans en 2020. Situé dans la Mole Antonelliana, un sublime bâtiment datant du XIX° (la montée au sommet par un ascenseur de verre est une expérience à elle toute seule), le musée abrite différents espaces consacrés tantôt à la naissance du cinéma, aux grands classiques italiens et internationaux (Métropolis, notamment) et des expositions temporaires (notamment à partir de février 2020 ArteCucita, une grande exposition dédiée aux costumes de scène). Mais c’est surtout les mini-salles de cinéma aménagées dans les nefs, et où des films ou des extraits sont projetés, qui valent le détour.

7. Le Cabinet secret du musée archéologique de Naples

Une collection érotique bien cachée bien gardée et qui a fait l’objet de multiples tractations politiques au cours du XX° siècle. Dans l’Italie puritaine de la monarchie et du fascisme, ce cabinet « obscène », comme il était surnommé, n’était pas ouvert à tout le monde. Bas-reliefs suggestifs et fresques sexuelles : on savait s’amuser à l’époque romaine. L’ouverture de la salle au public a toujours été synonyme de libéralisme politique. Et en ce moment, on peut y accéder (sous couvert d’autorisation parentale quand on est mineur).

8. Dévaler la piste des Champions en Alta Badia dans le sud Tyrol Italien

L’Alta Badia est l’une des vallées les plus réputées des Dolomites. La Gran Risa, située dans la station de ski de la Villa, et terrain de jeu préféré de Marcel Hirscher, est une piste professionnelle où vous pourrez tester votre capacité à hurler tout schuss en italien. Et une fois la fatigue passée ou pour l’aider à passer, il sera toujours possible d’aller prendre des bains de foin dans le sud Tyrol ou de gagner Merano pour tester les bains prisés par Sissi l’impératrice.

9. Le saut de l’ange à Castelmezzano

Dans la région de la Basilicate, dans le grand sud italien, le petit village de Castelmezzano semble suspendu à flanc de montagne. Evidemment, c’est très beau. Evidemment c’est une impression d’être partie prenante de la nature. Mais plus impressionnant encore, le saut de l’ange, que l’on peut pratiquer justement entre Pietrapertosa et Castelmezzano. Pendant quelques minutes, on vole littéralement au-dessus de pics vertigineux, en étant retenu par un simple cable. Incroyable.

10. Fabriquer son propre pesto à Gênes

Au marché del Carmine, situé au coeur de la vieille ville, des restaurants proposent aux touristes de s’initier à la fabrication du pesto : du basilic, du parmesan, des pignons de pin, de l’huile d’olive…Tout un savoir-faire ! Il ne reste plus qu’à le déguster avant une promenade sur le Porto Antico entièrement réhabilité per l’architecte Renzo Piano, lui-même natif de Gênes.

Products You May Like

Articles You May Like

Quotebox: Nobel Laureate Suu Kyi responds to Myanmar genocide allegations
Devils chase children in Czech village’s eerie Christmas custom
U.N. expert urges Ethiopia to stop internet shutdowns, revise hate speech law
Top 15 des meilleures illustrations de Juliette, la Française qui cartonne
Jersey City’s charm, real estate boom lure NYC transplants

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *