Top 10 des trucs chiants quand tu es le premier de tes potes à faire un enfant

Faire des enfants c’est cool, pour ceux qui en veulent ça apporte vraiment quelque chose à ta vie, et c’est rare que tu les regrettes (sauf quand ils te gerbent dessus sans raison). Mais le problème quand tu fais un gamin, c’est quant tu es le/la premier(e) de ta bande de potes à t’y mettre, parce que tu vois l’énorme fossé qui vous sépare petit à petit, jusqu’à ce qu’ils se mettent à procréer eux aussi (s’ils le font…).

1. Tu ne peux pas gratter des affaires de bébé

Alors que lorsque tu n’es pas le/la preum’s à faire un môme, on te file plein de trucs gratos comme une poussette, des fringues, un lit parapluie… En gros tu fais grave d’économies, alors que lorsque tu es le premier à te lancer, tu dois tout casquer.

2. Tu es rapidement mis de côté pour les soirées

Au début on t’invite encore même si tu viens tout juste d’être parent, puis au bout d’un moment, à force de refuser parce que t’as pas de baby-sitter ou parce que tu n’as pas dormi depuis 3 jours, on arrête de t’inviter, et on fait des soirées sans toi. L’injustice totale.

3. Tu deviens très intolérant(e) quand ils te disent qu’ils sont « fatigués »

Et t’as franchement envie de les baffer quand ils osent te dire qu’ils sont crevés parce qu’ils sont sortis jusqu’à 4h du mat pour aller ensuite au boulot. Mais ta gueule putain, au pire tu pourras te coucher tôt le soir même et faire une bonne nuit complète sans interruption, viens pas chialer. Toi, tu ne sais plus ce qu’est une nuit de sommeil depuis 6 mois et tu t’endors régulièrement en allant pisser, alors chut, s’il te plait, you know nothing sur la fatigue, la vraie.

4. Tu te sens un peu seul(e)

Parce que personne pour l’instant ne comprend ce qu’il se passe dans ta vie, à part celui ou celle avec qui tu as fabriqué ton bébé. Tous tes potes sans enfants te mettent de côté petit à petit parce qu’ils voient bien que tu n’es plus le/la même depuis la naissance, tu es devenu « parent », c’est un autre monde pour eux.

5. On te pose beaucoup trop de questions intimes

On te demande de raconter l’accouchement comme si tu décrivais un film gore, on te demande sans gêne si tu as déjà gouté le lait maternel, et te demande si c’est vrai qu’on se fait caca dessus quand on accouche. Bah vas-y, fais un môme toi-même si t’es si curieux.

6. Leurs apparts ne sont pas équipés pour les mômes

Quand tu débarques chez eux pour un apéro avec ton bébé qui fait du quatre pattes, tu repères tout de suite tous les trucs dangereux que tes potes ne remarquent même pas, et tu passes ton temps à virer le couteau du saucisson de la table basse, à mettre les verres en hauteur, et à planquer les prises apparentes avec tout ce qui te tombe sous la main.

7. Tu te sens relativement très moche à leur côté

Parce que tu n’as pas dormi depuis fort longtemps, que tu n’as pas la foi d’enfiler autre chose qu’un vieux jogging, que le maquillage est un souvenir très lointain et que tu as du vomi séché dans les cheveux que tu n’as pas eu le temps de laver depuis 6 jours. Bizarrement, tes potes te semblent tout droit sortis d’une pub Guerlain alors qu’en fait, ils ont juste pris une douche et ont plus de 8 heures de sommeil à leur actif.

8. Tu n’es plus trop en phase avec eux

Parce que vous n’avez pas du tout le même sens des priorités maintenant, ni les mêmes sujets de conversation, et que les premiers mois de vie de ton bébé, il n’y a que lui qui occupe tes pensées. Tu sens que vos vies s’éloignent et ça te rend un peu triste, mais bon ça devrait finir par passer, ce n’est qu’une phase d’adaptation.

9. En vacances avec eux et tes enfants, tu passes tes matinées en solo

Parce qu’ils peuvent faire la grasse mat’ sans complexes pendant que toi tu es sur le pont à 7h comme tous les autres jours, vacances ou pas vacances, week-ends ou pas week-ends, jours fériés ou pas jours fériés, ton môme est un dictateur qui ne te laisse aucun répit.

10. Vous n’avez pas le même temps

Tes potes ont du temps pour aller chez le coiffeur, s’habiller, manger chaud ou boire un café, ces enfoirés. Toi t’as à peine le temps de pisser et d’avaler une pastille à la menthe en guise de brossage de dents qu’il te faut déjà habiller ton môme, le faire bouffer, le déposer à la crèche, partir bosser, le récupérer à la crèche en fin de journée, le laver, le refaire bouffer, le coucher, essuyer son vomi parce qu’il a une gastro surprise, te coucher, te réveiller toutes les heures à cause des vomissements de ton môme puis des tiens, bref, une bien belle journée de merde, comme souvent.

Products You May Like

Articles You May Like

Trendy, functional ‘flexible office spaces’ are taking off
Top 10 des pièges à touristes à éviter en Australie, attention aux arnaques
On Singles’ Day, green groups warn of China’s surge in packaging waste
World Bank ready to support Lebanon, urges quick formation of new cabinet
Ben & Jerry’s is sued over ‘happy cows’ claim

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *