Top 10 des poèmes du métro parisien qui devraient exister, nous aussi on veut être exposés dans le tromé

Depuis plusieurs années, le métro de Paris met à l’honneur des poèmes dans ses rames, organisant même des concours pour que les usagers soumettent leurs créations les plus gnangnans. Quel souvenir que ce « vous dîtes rap, vous dîtes tchatche, je réponds dac, d’accord, je marche, et rip à ra et même rouf rouf à la roufarde comme disait Henri Michaux en pulsant ses mots de bas en haut, bref : je marche avec. »

1. Moment de grâce

« Joie des aisselles, / En selle, en selle, / Direction Bondy / Dans un métro bondé, / On n’est pas bien, dis ? / Tout serrés, tous serrés »

Grand Prix du Jury – Amanda Lear, 6ème B

2. Odeur vomi

« Dans les couloirs de la ligne 14 / Ça sent le vomi / Pourquoi ? Pour qui ? / Ça sent les égouts / Dans les couloirs de la ligne 14 / Dégoût. »

Grand Prix interallié – Albert Kahn, deuxième bureau

3. La zone

« En métro je prends le ticket, / En RER, c’est la zone 3, / Les contrôleurs sont sur le quai / Et moi je suis leur proie / J’ai le droit d’être à la Défense / Mais défense d’être en RER / Soit je paie, soit je perds. »

Prix du trésor public – Jimmy Bourguignon, récidiviste

4. Direction Nation, prochain train dans 7 minutes

« On en fait des choses en 7 minutes / Compter les moutons, s’asseoir, se relever / Voir des gens bourrés se battre sur le quai / Regarder ailleurs pendant qu’ils luttent / On en fait des choses en 7 minutes. »

Prix lâcheté nocturne – Jules Jaipeur, mec tranquille

5. Les langues étrangères

« Cuidado, please mind the gap, / Uscita a sinistra / Les langues étrangères, / Je les parle pas / Je les parle ap’ / Je sais pas ce qu’il faut faire. »

Prix du biliguisme – Noémie Mignardeau

6. Miasmes

« Miasmes / Ils se marrent sur la barre / Du métro, manque de peau / J’ai touché, ces saletés / De microbes / Moi le germophobe »

Prix hygièna 1000 – Quentin Declerck

7. Musique

« Mon amant de Saint-Jean / Et la Cucaracha / Et puis Che Guevara / Et puis Le temps des fleurs / Accordéon en cœur / J’aimerais bien faire sans / Mais c’est fort. »

Prix Pierre Boulez – Alain Silence

8. Correspondance

« Je te corresponds / Tu me corresponds / Nous correspondons / Couloirs de Châtelet / Perdu mon billet / Le procès verbal / PV nominal / Moi, contestation, / Nous correspondons. »

Prix bon courage – Michelle Serignan

9. Poursinade

C’est le plus doux mystère, le plus voluptueux / Celui des trains d’hiver, des métros de janvier / Une pomme de terre et une carotte ou deux / Un poireau, un oignon et du beurre salé

On se couvre, on le fuit, on fait de notre mieux / Il nous saisit le fourbe, au détour d’un arrêt/ Du lait, quelques marrons, un potiron au mieux /On se mouche et on grogne, écharpe sur le nez

Mais quel est cet enfer, cette pestilence infâme / Qui remue l’intestin comme une vieille soupe /Ce relent, ce remugle, envahissant ma rame

Ce n’est pas du potage et si c’en a la trame / C’est celle d’un bouillon mort, oublié en soucoupe /L’odeur de sueur des gens, ma terreur et mon drame

Products You May Like

Articles You May Like

Top 8 des morales bien glauques derrière les Disney, ne faites pas voir ça à vos enfants
Top 8 des trucs à savoir sur la jaunisse physiologique, quand ton enfant ressemble à Homer Simpson
Quel est ton daemon ?
Penn Station renovations will shut down fast food, stores in LIRR concourse
Prosecutors oppose testimony on false memories in Weinstein trial

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *